Call of Duty Warzone : que vaut le mode solo ?

Activision a surpris tout le monde le 10 mars dernier en lançant un épisode Free-To-Play de Call of Duty sur Xbox One et PlayStation, avec deux modes multijoueurs cross-platform dont un Battle Royale pensé pour rivaliser avec Fortnite. L’éditeur américain frappe de nouveau où on ne l’attend pas en ajoutant à Warzone un mode solo à la difficulté accrue.

Ce mode solitaire n’est évidemment pas une campagne scénarisée, mais propose bel et bien des combats en ligne à un contre 149, selon les règles du Battle Royale. Toujours parachuté d’un cargo, on atterrit dans la map de Verdansk sans coéquipiers et sans amis, avec un pistolet et quelques balles. Chaque adversaire est aussi isolé que vous et si le goulag est toujours disponible, il s’avère cette fois-ci beaucoup plus punitif. Une seule vie n’est en effet disponible en jeu et dans le goulag ; si vous perdez votre premier duel, vous êtes out.

S’éloignant volontairement de l’ambiance festive de Fortnite, ce nouveau mode souligne la brutalité de Warzone et il s’en dégage une ambiance presque étouffante, les longues parties de cache-cache en solitaire donnant à l’ensemble des atours de survival-horror. Si on préférera toujours ici le jeu en équipe, le « solo » propose donc un challenge inédit dans l’histoire de la série, et on ne va pas s’en plaindre.

Crédits : Activision

%d blogueurs aiment cette page :