PlayStation 5 / Xbox Série X : les conditions du lancement se précisent

Optimiste (et sans doute pour éviter de paniquer ses actionnaires), Sony a annoncé que l’épidémie de COVID-19 qui paralyse actuellement la planète n’aurait aucune incidence sur le lancement de la PlayStation 5, toujours prévu pour les fêtes de fin d’année. Si Microsoft a été plus prudent dans ses annonces, le géant américain a lui aussi poursuivi son effort de communication autour de la Xbox Série X, qui après la victoire de la PS4 sur la génération actuelle ne peut se permettre de prendre du retard par rapport à sa concurrente. Évidemment, la vérité se trouve entre les lignes…

Selon un article du très crédible journal américain Bloomberg, la production de la PS5 n’est certes pas impactée en termes de calendrier, mais elle l’est du point de vue du prix et de la disponibilité de certains composants. Rien que l’architecture basée sur du SSD aura fait grimper la facture en interne, le coût de la mémoire vive et du stockage atteignant la somme de 250 dollars. Même constat pour la Xbox Série X, elle aussi axée autour de composants SSD. A titre de comparaison, le disque dur et la RAM de la PS4 étaient deux fois moins chers à produire, et ceux de la Xbox One ne dépassaient pas les 100 dollars.

Plusieurs conséquences sont à prévoir sur le marché : d’une part, la PS5 pourrait sortir à un prix de 499, voire 549 dollars / euros, soit 100 à 150 dollars / euros plus chers que la PS4 à son lancement. Le prix de la Xbox Série X devrait logiquement dépasser les 400 euros, et s’approcher des 499 euros de la Xbox One X lors de son lancement en novembre 2017. Une autre stratégie serait de proposer les consoles aux alentours de 450 dollars / euros, soit à un prix inférieur au coût de production, afin de contrebalancer les lacunes de campagnes marketing fortement handicapées par le Coronavirus. Sony et Microsoft rattraperaient leurs pertes en misant sur des exclusivités alléchantes, en développant leurs offres d’abonnements (PS Now ou Xbox Game Pass) mais aussi en baissant le prix sensiblement de la génération actuelle. On sait d’ores et déjà qu’il n’y aura pas de PS5 pour tout le monde aux environs de Noël : Sony aurait en effet décidé de limiter le nombre d’unités produites à moins de 7 millions à travers le monde, afin de réduire les risques sur son exercice fiscale en cours (qui doit s’achever en mars 2021). Ceux qui ont déjà galéré à obtenir une Switch savent ce qui les attend dans sept ou huit mois…

Crédits : Sony, Microsoft

%d blogueurs aiment cette page :