GPD Win Max : un PC gamer plus petit qu’une Switch – Article mis à jour

UPDATE : La campagne IndieGoGo vient d’être lancée pour la GPD Win Max et se terminera à la fin du mois de juin. En moins de douze heures, la petite société chinoise a déjà atteint 3900% de son objectif de départ, c’est-à-dire une somme de près de 930 000 euros… Cela s’appelle un triomphe.

Une première review dithyrambique de la Win Max.

Pour rappel, la GPD Win 2 avait fini sa campagne à 2 599 374 euros, soit 2572% de son objectif initial. Les GPD Win Max, actuellement en production, seront envoyées aux contributeurs dès le mois de juillet 2020. Les frais de ports internationaux sont offerts (ce qui n’est pas négligeable) ; seuls des frais de douane sont à prévoir.

Une seconde review de la Win Max, tout aussi positive.

Article original :

Les gamers console se moquent souvent de la complexité de l’univers PC, et surtout de l’absence totale d’accessibilité des jeux au format portable. Or le constructeur chinois GPD se bat depuis quelques années déjà pour mettre un terme à ce cliché, en particulier avec son incroyable gamme de machines portables GPD Win. Après deux premiers modèles très réussis, la petite entreprise en provenance de Shenzhen s’apprête à frapper fort avec le GPD Win Max, un ordinateur portable doté d’un écran 8 pouces (celui de la Switch mesure 6.2 pouces de diagonale) équipé d’un gamepad Xbox 360 dans son châssis.

Si le GPD Win 2 était déjà impressionnant sur le plan technique avec ses 8 Go de Ram, sa mémoire flash SSD et son processeur graphique capable de faire tourner GTA V à 30 images par seconde en 720p, le GPD Win Max marque clairement une avancée significative. La machine dispose de 16 Go de Ram LPDDR4X cadencées à 3733 Mhz, d’un disque dur flash SSD de type m.2 de 512 Go, et est bâtie autour d’un processeur i5 de 10ème génération. La carte graphique est une Intel GEN11 Graphics Iris Plus 940, capable de faire tourner certains jeux triple A à une cadence allant de 30 à 60 images par seconde. Niveau périphériques, le Win Max dispose de deux ports USB 3.1 et d’un port USB-C, d’un port HDMI 2.0b, d’un port ethernet, d’une carte Bluetooth 5.0 et d’un contrôleur Xbox doté de deux sticks analogiques cliquables (ce n’était pas le cas sur le GPD Win 2). La batterie est constituée de trois cellules de 5000 mAh à 57W/h, et deux ventilateurs permettent d’éviter les surchauffes. Selon les premiers tests, la machine est bien mieux aérée et apparemment moins bruyante que le GPD Win 2, dont les ventilateurs avaient tendance à couvrir le son de certains jeux…

Selon les premiers tests du protoype, notamment ceux de la chaîne Youtube The Phawx, des titres comme les remakes de Resident Evil 2 et 3, Fortnite, The Witcher 3, GTA V, Metro Exodus, Sekiro ou Doom sont parfaitement jouables. A titre d’information, les émulations de systèmes comme la PS2, la PS3 et la Wii U donnent aussi des résultats impressionnants… Mais on rappellera qu’il faut absolument posséder la version originale du jeu que l’on émule pour pouvoir jouer légalement.

La GPD Win Max est actuellement en cours de production, et une campagne de préventes sur IndieGoGo doit s’ouvrir le 18 mai 2020. Le prix de la bête dépassera les 700 dollars, ce qui restera évidemment élevé par rapport aux habitudes des joueurs console, mais reste très raisonnable sur le marché des PC ultra-portables, rempli de machines à 2000 euros. L’avantage de ce modèle est évidemment sa fonctionnalité sur le plan professionnel : doté d’une vraie licence Windows 10, l’ordinateur peut faire tourner des logiciels exigeants comme Photoshop, Premiere ou autres. La grande inconnue reste la longévité de la batterie, même si le constructeur annonce une durée de trois heures en usage de jeu intensif. Wait and see.

Les prochaines années devraient être intéressantes sur le marché des PC portables spécialisés dans le gaming. En effet, rappelons qu’Alienware a annoncé il y a quelques mois le projet Concept UFO, un ordinateur calqué sur la structure hybride de la Nintendo Switch

Crédits : GPD Win, Divers

%d blogueurs aiment cette page :