Sega annonce une tech arcade expérimentale et une Game Gear Micro

Il y a quelques jours, une journaliste de Famitsu laissait entendre sur Twitter qu’elle était en possession d’un scoop étourdissant autour des projets de Sega, l’ancien ennemi mortel de Nintendo. Les gamers imaginaient déjà une nouvelle console près de vingt ans après le lancement de la Dreamcast… mais il semblerait que la réalité soit beaucoup moins excitante, du moins pour le public occidental.

Le scoop en question concerne ainsi une nouvelle technologie expérimentale de « Fog Gaming » dédié aux salles d’arcade encore très nombreuses et très populaires au Japon. En effet, plutôt que d’exploiter des bornes isolées toutes bâties autour d’un processeur dédié, Sega serait sur le point de lancer des machines solidaires dont la capacité de calcul serait exploitée à la manière de serveurs Cloud, ce qui permettrait aux habitués des salles de profiter de leurs jeux préférés depuis chez eux, en dehors des heures d’ouverture. L’objectif est évidemment d’assurer, voire d’augmenter la rentabilité à l’heure de la PlayStation 5 et de la Nintendo Switch, même si l’on doute que des jeux de type course ou lightguns puissent être accessibles sans leurs précieux accessoires.

Ca ne vous parle pas ? C’est logique, puisque les salles d’arcade ont presque totalement disparu du territoire européen en quinze ans, chaque nouvelle génération de consoles venant planter un nouveau clou dans leur cercueil. Il suffit toutefois de se promener en Asie pour comprendre leur importance sociale et leur ambiance festive, les éditeurs s’efforçant de proposer des bornes high-concept dans la plus pure tradition des classiques de Yu Suzuki (Hang-On, After Burner, Out Run, etc.).

L’autre grande nouvelle en provenance de Sega est tout autant dirigée vers le public nippon. Pour le soixantième anniversaire de la firme, une nouvelle version de la Game Gear va en effet voir le jour. Mais si la miniaturisation faisait sens pour la Mega Drive, l’idée de diviser par trois la taille de l’ancienne rivale de la Game Boy a de quoi laisser perplexe, les boutons devenant très peu ergonomiques et l’écran quasi illisible. Autre choix délirant : seulement quatre jeux seront proposés pour chaque modèle, et cette liste changera selon la couleur de l’appareil (quatre seront disponibles au lancement). Enfin le prix, équivalant à 40 euros, n’a pas manqué de susciter l’indignation des rétro-gamers…

Voici les caractéristiques principales :

  • Ecran de 1,15 pouce, d’une définition de 240 x 180. A titre de comparaison, l’écran de la Switch mesure 6,2 pouces.
  • Boîtier d’une taille de 80 x 43 mm
  • Poids : 40g sans piles, 60g avec piles
  • L’authentique Game Gear Micro noire inclut Sonic the Hedgehog, Out Run, Puyo Puyo Tsu et Royal Stone.
  • La Game Gear Micro bleue inclut Sonic & Tails,Gunstar Heroes, Sylvan Tale et Baku Baku Animal.
  • La Game Gear Micro jaune inclut Shining Force Gaiden, Shining Force Gaiden II, Shining Force Gaiden : Final Conflict et Nazo Puyo : Arle no Roux
  • La Game Gear Micro rouge propose Columns, The G.G. Shinobi, Megami Tensei Gaiden : Last Bible et Megami Tensei Gaiden : Last Bible Special.
  • Chaque jeu dispose de quatre slots de sauvegarde.
  • Une musique inédite a été composée pour le menu de la console.
  • Le développement software a été confié au studio M2, déjà en charge de la Mega Drive Mini.

Crédits : Sega

%d blogueurs aiment cette page :