Les Mémoires du jeu vidéo japonais : un livre à découvrir d’urgence

Les éditions Third viennent de publier le passionnant recueil d’interviews « Les Mémoires du jeu vidéo japonais », retraçant un demi-siècle d’évolutions vidéoludiques à travers les souvenirs de cinquante développeurs nippons. Le manuscrit est disponible au prix de 24,99 euros, et nous vous le conseillons vivement.

Les Mémoires du jeu vidéo japonais est en fait la traduction d’une série de livres concoctés dès 2014 par John Szcepaniak et Alex Wilstone, intitulée The Untold History of Japanese Game Developers. L’édition française pioche des entretiens dans les trois volumes originaux, et propose une mise en page entièrement retravaillée, agrémentée en fin de lecture d’un cahier de visuels pleine page de Thunder Force, Actraiser, Dragon Quest V et autres classiques du pixel art nippon. Plutôt que de se concentrer sur différents développeurs de façon isolée, le livre regroupe les témoignages sous la bannière de grands studios : les chapitres s’intéressent ainsi tour à tour à ASCII, Nihon Falcom, T&E Soft, Enix, Square, dB-Soft, Hudson Soft, Konami, Westone, SEGA, Capcom et Human Entertainment. On pourra donc se plonger dans les coulisses de classiques comme Dragon Quest, Final Fantasy, Metal Gear, Bomb Jack, Wonder Boy, Alex Kidd, Thunder Force, Suikoden, Phantasy Star, Megaman (Rockman en VO) ou encore Street Fighter II, mais le livre nous permet également de nous intéresser à des titres moins connus comme Crime Fighters, Carrier Air Wing, Cannon Ball, Flappy et Popful Mail. Le récit s’arrêtant plus ou moins au début des années 1990, Third a encore largement de quoi remplir plusieurs volumes en cas de succès…

Pour commander le livre sur le site officiel, cliquez ici.

Les Mémoires du jeu vidéo japonais. Editions Third. 192 pages.

%d blogueurs aiment cette page :