Steam Deck : les premiers avis sont là

Valve a créé l’événement l’an dernier en annonçant une machine hybride entre le PC et la console portable. Baptisé Steam Deck, l’objet permet d’accéder à la volée à quasiment toute sa bibliothèque Steam, et d’y jouer « on-the-go » dans des conditions techniques très décentes. Il y a quelques semaines, Valve a fait parvenir des prototypes du Deck à quelques uns des youtubeurs les plus influents dans le domaine, et une partie de l’embargo vient d’être levé. Des tests sur cinq jeux ont été autorisés par le géant américain : Forza Horizon 5, Devil May Cry 5, Control, Ghostrunner et Dead Cells.

Ce qu’il faut retenir des préviews ci-dessus, c’est que pour un prix jusqu’à trois fois inférieur, le Steam Deck fait globalement bien mieux que les précédents handeld gaming PC’s en provenance de Chine. L’APU atteint un framerate assez délirant sur Control en qualité graphique standard, et explose les plafonds sur Devil May Cry 5 et Ghostrunner. Forza Horizon 5 pose quelques problèmes liés à des ralentissements et des accélérations régulières, mais cela semble résulter du programme lui-même, et non du matériel utilisé. Dead Cells, quant à lui, est d’une fluidité à toute épreuve tout en consommant très peu d’énergie, ce qui a un impact évident sur l’autonomie. En moyenne, on peut compter entre 3 et 4h d’autonomie sur un jeu AAA, et plus de six heures sur un jeu moins gourmand. Valve a même annoncé huit heures d’autonomie dans certains cas, mais les testeurs susmentionnés n’ont pas réussi à atteindre de tels résultats. On notera enfin la parfaite dissipation de la chaleur, le bruit très faible du ventilateur, le mauvais rendu (selon Linus Tech) des vibrations, la qualité incroyable de l’écran (en particulier sur le modèle premium, qui dispose d’un vernis anti-reflet sans toutefois flouter l’image), la finition impressionnante des sticks et des gâchettes, la disposition des commandes parfois problématique, les options gyroscopiques très bienvenues, le niveau stratosphérique des hauts-parleurs et la rapidité surprenante des chargements sur carte Micro-SD. Enfin, The Phawx nous donne des détails très prometteurs sur les possibilités de customisation en termes de puissance et de TDP, qui devraient avoir une répercussion déterminante sur le framerate et l’autonomie des différents jeux.

Valve n’ayant pas encore totalement levé son embargo, il reste encore beaucoup à apprendre au sujet du Steam Deck, et certaines déclarations de The Phawx laissent entendre que des features très étonnantes n’avaient pas encore été annoncées au grand public. On devra aussi attendre un peu avant de pouvoir plonger en détail dans le nouveau SteamOS développé spécialement pour la machine, le constructeur ayant pour le moment interdit aux journalistes d’en montrer la moindre image…

Crédits : Valve

%d blogueurs aiment cette page :