Steam Deck : 5 First Person Shooters à redécouvrir

Plus on l’utilise, plus on est étonné par les capacités techniques et l’ergonomie idéale du Steam Deck, le fameux PC / console portable de Valve. Nous avons décidé de mettre en avant des jeux qui tournent parfaitement sur la machine et se prêtent parfaitement à une redécouverte nomade. Voici pour commencer cinq First Person Shooters qui s’épanouissent pleinement sur le Steam Deck. Il est important de noter que tous ces titres tournent à 60 images par seconde avec un TDP global de 15 watts en options graphiques moyennes ou supérieures, ce qui équivaut à une autonomie deux heures trente à quatre heures, selon les fluctuations des processeurs.

Doom Eternal

Tout comme son aîné Doom 2016, véritable monstre du First Person Shooter moderne, Doom Eternal propose une expérience incroyablement confortable sur Steam Deck. La rapidité de l’animation est servie par un framerate stratosphérique, même à un TDP raisonnable, et le large écran permet de profiter des décors très vastes concoctés par les level designers d’id Software. Mais c’est surtout la maniabilité qui impressionne, surtout quand on a pu tester le jeu sur d’autres PC / consoles portables comme le GPD Win Max ou l’Aya Neo. Doom Eternal est en effet le candidat idéal pour évaluer la précision des sticks analogiques cliquables du Deck, dont la qualité flirte clairement avec celle d’un joypad Xbox One. Les nombreuses options d’attaques (notamment la grenade et le lance-flamme, ou encore les exécutions spectaculaires) sont également une bonne excuse pour jouer avec les touches arrières L4, L5, R4 et R5. Enfin, la gyroscopie et les trackpads aident à affiner la visée lors des séquences les plus difficiles. Mesdames et messieurs, voilà ce qu’on appelle une Killer-App.

Wolfenstein II : The New Colossus

Autre superproduction de Bethesda, cette fois-ci développée par MachineGames, Wolfenstein II est aussi plaisant à jouer que Doom et Doom Eternal, ou encore que son aîné, l’excellent Wolfenstein: The New Order. Ce second opus profite de gunfights épiques à la violence baroque, d’un production design époustouflant, et surtout d’une histoire bien plus engageante qu’on pourrait le penser. Le titre tourne aussi bien que Doom Eternal et se manie à la perfection sur le Deck, profitant d’absolument toutes les options ergonomiques qu’embarque le joujou de Valve.

Star Wars Battlefront 2

Si vous nous suivez depuis quelque temps déjà, vous savez tout l’amour que l’on porte pour Star Wars Battlefront 2, à notre avis le jeu d’action / aventure le plus ambitieux et le plus complet jamais développé autour de la franchise. Si les modes multijoueurs tirent la couverture à eux depuis des années, le Steam Deck permet de revisiter la formidable campagne solo, dont le récit se concentre sur la chute de l’Empire au lendemain de la bataille d’Endor. Si l’on incarne majoritairement Iden Versio, personnage mémorable réalisant toute l’horreur des plans impériaux après une décennie passée au service de Palpatine, on se retrouve régulièrement dans la peau de héros célèbres comme Luke Skywalker, Leia Organa, Han Solo et Lando Calrissian, chacun profitant d’un gameplay très marqué. Inclure Battlefront 2 dans cette liste de First Person Shooters revient d’ailleurs à tricher dans une certaine mesure, le jeu intégrant également des phases de dogfights absolument épiques et des combats à la troisième personne à faire pâlir Jedi Fallen Order de jalousie (ce dernier est d’ailleurs bien plus gourmand en termes de ressources). Notons au passage que les modes multijoueurs sont accessibles sur le Deck, mais qu’il faut une connexion active ne serait-ce que pour lancer le jeu. Si vous comptez jouer dans le train, démarrez l’application avant votre départ en vous connectant à Internet, et le mode hors-ligne ne posera ensuite aucun problème, grâce au bouton de mise en veille digne d’une Nintendo Switch.

Black Mesa

Tous les Half-Life à l’exception du jeu VR Alyx tournent parfaitement sur le Steam Deck. Bien sûr, il est hautement conseillé de rejouer à Half-Life² (un chef-d’œuvre) et ses brillantes extensions Episode One et Episode Two, mais aussi à leurs cousins Portal et Left 4 Dead 1 et 2, tous parfaitement jouables en modes graphiques élevés. Ceci étant dit, le Deck nous donne l’excuse idéale pour platiner le formidable Black Mesa, remake du Half-Life original blindé d’améliorations de gameplay et profitant d’un dernier acte entièrement repensé.

Titanfall 2

Titanfall 2 est un bonheur à revisiter sur Steam Deck, et son optimisation PC donne des résultats hallucinants. Le titre tourne à 60 images constantes avec un TDP de 12 watts, donc une autonomie de plus de 3 heures 30 réduite à un peu moins de trois heures quand on passe en détails graphiques maximum. Si l’on débride le framerate et le CPU, il est possible d’atteindre les 130 images par seconde avec une heure quarante cinq d’autonomie, ce qui garantit une expérience incroyablement confortable en mode « desktop 1080p », en branchant le Steam Deck à un moniteur extérieur. Développé par Respawn Entertainment, studio fondé par les auteurs historiques de Call of Duty après leur départ forcé de chez Infinity Ward et Activision, le jeu propose un univers militaro-futuriste très spectaculaire, bien servi par une campagne courte (environ 4 heures) mais intense. Les méchas surarmés baptisés Titans ajoutent du piment au game design, tout comme les déplacement acrobatiques à mi-chemin entre Doom 2016 et Mirror’s Edge.

Crédits : EA, Bethesda

%d blogueurs aiment cette page :