Sony Vs Microsoft : petit résumé de l’affaire Activision Blizzard

Que l’on s’intéresse ou non aux dessous de l’industrie vidéoludique, le 8 novembre sera une date importante dans l’histoire du médium. En effet, la commission européenne sera appelée à valider ou interdire le rachat d’Activision Blizzard par le géant américain Microsoft, pour la somme impressionnante de 68,7 milliards de dollars…

Voici un bref exposé des faits :

  • Le 18 janvier 2022, Microsoft a officialisé son intention de racheter Activision Blizzard pour près de 70 milliards de dollars. Cette opération fait suite à un autre rachat événementiel : la firme de Redmond avait en effet précédemment absorbé ZeniMax Media et toutes ses filières, dont Bethesda, pour environ 8,1 milliards.
  • Dans le courant du mois de septembre, le PDG de Sony Interactive Entertainment Jim Ryan a lancé une campagne de communication visant à convaincre la commission européenne et la Federal Trade Commission (institution américaine en charge du dossier) du danger que représente ce rachat. Selon Ryan, « donner le contrôle à Microsoft de jeux Activision comme Call of Duty aurait des conséquences négatives majeures pour les joueurs et l’industrie« .
  • Située au Royaume-Uni, l’Autorité de la concurrence des marchés a décidé de rallonger le délai de réponse afin de mener une enquête approfondie quant aux répercussions de la vente sur des franchises telles que Call of Duty et World of Warcraft.
  • Pour faire face à toute accusation, Microsoft a mis en ligne un site entièrement dédié au dossier, accessible en cliquant ici.
  • La sentence devrait tomber le 8 novembre, à moins que les diverses commissions décident une nouvelle fois de reporter leur vote…

Crédits : Sony, Microsoft, Activision Blizzard

%d blogueurs aiment cette page :